Aller au contenu principal

Mythe #1

Les 12 mythes qui pourraient ruiner votre golf

Les bâtons de golf moderne envoient la balle plus loin

Tom Wishon

En réalité, pas du tout. Ce que vous voyez est la résultante de bien trop d'années de compétition féroce entre les différents fabricants de bâtons de golf. Trois choses interviennent prioritairement dans la distance à laquelle vous envoyez votre balle :

  • le "loft" angle de la tête du bâton
  • la longueur de la tige (shaft)
  • la vitesse de votre élan

Il est important de noter néanmoins que, plus le shaft est long, et/ou rigide, et/ou lourd, plus le loft de la tête est bas, plus le bâton est difficile à jouer. Ces dernières années votre vitesse d'élan est probablement restée relativement la même, mais les "lofts" et les longueurs de vos bâtons ont, elles, changé !

Petit à petit depuis environ 25 ans, les fabricants de bâtons n'ont cessés de modifier les angles "lofts" de leurs bâtons, en les baissant un peu tous les ans, dans l'unique but de pouvoir affirmer qu'ils vont “plus loin” que les anciens. Ainsi, lorsque vous allez à la démo d'un fabricant pour essayer le nouveau fer #7, et qu'il va plus loin que votre actuel fer 6 (ou 5 !!), vous savez désormais pourquoi. Ce beau fer 7 tout neuf était en fait un fer 6 il y a quelques années, et probablement même un fer 5 quelques années encore auparavant.

D'une certaine façon cela pourrait être drôle si cela n'avait pas un effet si dévastateur. Le constat est simple:  les golfeurs achètent des bâtons dont la conception même les rends injouables pour la grande majorité des amateurs, et doivent se munir de bâtons supplémentaires dont ils n'auraient pas eu normalement besoin.

Pour expliquer ce phénomène, commençons au commencement. Dans le monde du "clubfitting" il y a une règle qu'on appele “Le 24/38”. Pour résumer, on considère que la majorité des golfeurs amateurs ne peuvent pas jouer de façon suffisamment efficace un bâton qui a moins de 24° de "loft" et plus de 38” de long. Tout simplement car un bâton plus long et moins ouvert en degré requiert des qualités techniques et athlétiques que la plupart des golfeurs ne peuvent acquérir. Il y a 30 ans cette règle du 24/38 comprenait le fer 3.

On pouvait donc tout naturellement s'attendre, en achetant une série du Fer 3 au PW, à pouvoir frapper correctement le fer #3. En raison de ce “syndrome des "lofts" décroissants” moderne, cette règle du 24/38 rend les fers #3, #4 et même souvent le #5, injouables pour la majorité des golfeurs amateurs. Que devez-vous donc faire ? C'est très simple. Les fabricants de bâtons de golf veulent vous faire acheter trois bâtons de plus pour compenser ce traquenard dans lequel ils vous ont coincés. Vous devez désormais acheter des bâtons hybrides, plus faciles à jouer, pour remplacer les fers #3, #4 et #5 devenus injouables. De plus, les "lofts" diminués ont créés un écart important entre le PW et le SW (qui est resté à 56°), et vous devez combler cet écart en faisant l'acquisition d'un wedge intermédiaire appelé GW (Gap wedge) ou AW (Approach wedge).

Des questions sur le mythe #1, écrivez-nous !